Bioworld
Post Image

Une racine vertueuse

Publié le: 29/04/18

Le curcuma est une épice très en vogue ces dernières années, et ce n’est pas spécialement pour sa douce saveur chaude ou pour ses propriétés colorantes donnant une couleur jaune, mais surtout pour ses effets sur la santé. On entend tout et n’importe quoi à son sujet, voyons donc pourquoi consommer du curcuma et comment l’utiliser au mieux pour votre bien-être !
Qu’est ce que c’est
Le curcuma est une plante médicinale originaire du Bangladesh, du Sri Lanka, de l’Inde et du Myanmar. Principalement utilisé depuis plus de 4000 ans en médecine chinoise et médecine ayurvédique, le curcuma est particulièrement apprécié pour ses propriétés médicinales qui ont maintes fois été prouvées par des études scientifiques. Il peut soigner pas moins de 600 maladies! Ainsi, les bienfaits du curcuma ne sont plus à démontrer et il serait dommage de ne pas en profiter. Dans ce cas, de quoi est composé le curcuma et quels sont ces réels proprietes?
Composants du curcuma
Le curcuma est composé de,
• la curcumine, le principe actif du curcuma, qui n’est autre qu’un excellent antioxydant
• l’amidon
• curcuminoïdes (colorant naturel qui donne cette couleur si spéciale au curcuma)
• le curcuma est composé aussi d’huile essentielle.
Plus le curcuma possède de curcumine et plus grandes seront ses vertus. Toutefois, la richesse en curcumine dépend de la qualité de la racine de base. Mais attention, beaucoup d’extraits de curcuma vendus dans le commerce ont un très faible taux de curcumine et ne possèdent donc pratiquement aucunes propriétés médicinales.

LES REELS RICHESSES DU CURCUMA
Le curcuma a tellement de vertus qu’il serait impossible de toutes les énumérer ici. Toutefois, ses principales propriétés sont anti-inflammatoires,anticancers, antioxydantes, dépuratives et protectrices.
• En consommant régulièrement du curcuma vous réduirez considérablement les risques de cancer du poumon, du foie, du colon, de l’estomac et du sein. Le curcuma peut aussi diminuer les ulcères, les inflammations chroniques. Il a également la possibilité de renforcer tout le système immunitaire et peut prévenir certaines maladies, bactéries ou virus. Dans de nombreux hôpitaux en Inde, au Canada et aux Etats-Unis, le curcuma est utilisé à des fins médicinales pour ses propriétés anti-cancer.
• Il peut aussi soigner les inflammations de l’intestin, il agit aussi sur la constipation, les diarrhées infectieuses, les douleurs digestives, la gastro-entérite, les intoxications alimentaires ou médicamenteuses… D’autres proprietes du curcuma, moins connue, consiste à contribuer à la lutte contre le diabète, avant tout en faisant baisser la glycémie. Mais en plus, des études sur les animaux ont montré qu’il retardait l’apparition et la progression de la cataracte due au diabètechez les sujets testés.
• Ceux qui mangent du curry auront ressenti un certain éveil des sens, surtout s’il est épicé ! Il se trouve que la curcumine est incontestablement bonne pour les capacités intellectuelles et qu’elle ferait un remède de premier ordre contre la maladie d’Alzheimer.

COMMEMT UTILISER LE CURCUMA
Pour commencer, il convient de poser une question simple mais essentielle : quel curcuma est bon pour la santé? Le curcuma bénéfique pour la santé est la variété de curcuma longa. Pour être plus précis, c’est la curcumine du curcuma longa qui est bénéfique pour le corps. Pour la consommation nous vous proposont la consommation en gelules. Vous pouvez en prendre a BIO WORLD.
DES CONTRE-INDICATION À LA PRISE DE CURCUMA ?
• Il n’existe pas de surdosage de curcuma, même à haute dose, il n’est pas toxique. Cependant, même s’il n’y a pas d’études catégoriques à ce sujet, il convient de prendre des précautions dans les cas suivants :
• Le curcuma pourrait avoir une interaction avec certains médicaments. Il pourrait accroitre l’effet d’anticoagulants ou de traitement antidiabétiques.
• Le curcuma est à consommer avec prudence en cas de troubles de la vésicule biliaire. Même s’il aide à réguler la production de bile, en cas d’obstruction des voies biliaires (calculs par exemple), la prise de curcuma pourrait aggraver le problème.
• Il est souvent déconseillé, toujours par principe de précaution, de trop consommer de curcuma pour les femmes enceintes et qui allaitent.

Le curcuma est vraiment une épice à la hauteur de sa réputation : l’épice de longue vie ! Et ce n’est qu’un début, les études, toujours plus nombreuses, continuent d’être menées en laboratoire, approuvant de plus en plus ce que la médecine traditionnelle nous enseigne.
Cet article n’est pas écrit pour convaincre de prendre du curcuma tout azimut, mais plutôt pour éclaircir les dires sur cette épice, au sujet de laquelle ont dit souvent n’importe quoi. Mon ultime conseil sera de ne pas la consommer comme un médicament, mais de l’intégrer dans votre cuisine quotidienne pour profiter de ses vertus préventives au quotidien.

Vous avez des questions ou des préaucupations ?

Contactez nous